BonJouR

 

 

Le mois prochain, le défi m'appartient : alors voilà : vous, avez-vous eu une amie d'enfance ou un ami d'enfance que vous voyez toujours, qu'avez-vous partagé ensemble ? Racontez-nous.

Tel est le thème que j'ai choisi pour ce mois-ci. une amie d'enfance !  Comme vous avez pu le lire précédemment, mon amie d'enfance est partie. Partie définitivement. Et ma peine fut grande.

Nous avions une douzaine d'années quand nous nous sommes connues, et ado, nous ne sommes plus quittées. Nous arrivions ensemble au collège, en retard bien sûr, car il faut vous dire que c'était à Paris, le collège s'était : "l'Ecole Balard", collège professionel, maintenant on dirait lycée.

Nous habitions le 15ème arrondissement, moi quartier Javel, elle vers Lourmel, et nous n'avons rien trouvé de mieux que de prendre le métro pour aller au collège. Gratuit car il n'y avait qu'une station et on arrivait au terminus : Balard.

Faire le trajet à pied eut été baucoup plus rapide, mais quand on est jeune, qu'on a envie de rigoler, s'amuser, on fait un peu n'importe quoi. Un n'importe quoi pas bien méchant.

Résultat de recherche d'images pour "ecole balard paris 15"

 

Résultat de recherche d'images pour "métro balard paris 15"

Photo non d'époque

Pendant les vacances, chacune partait dans sa famille, mais on s'écrivait. Pas tous les jours mais presque. J'ai gardé toutes ses lettres. Pas de réseaux sociaux à l'époque ni d'internet !

Ah oui, et il y avait aussi nos jeudis où nous nous retrouvions l'après-midi, soit pour aller au cinéma, ou se promener. ON prenait le métro, oui encore, on adorait prendre le métro. Parfois, on allait au Golf Drouot, l'après-midi, on ne sortait pas le soir. Et on dansait. On rentrait, toujours en métro, 

Ou on faisait des blagues au téléphone, dans une cabine public, on téléphonait le plus souvent à des hôtels ou des restaurants pour leur demander s'ils avaient bien reçu les ptits pots. Et la question finale : mais les ptits pots de quoi ? je vous laisse deviner la réponse et on sortait de la cabine MDR !

Voilà, tout ça pour dire que j'ai des souvenirs immenses de notre jeunesse, on s'en reparlait chaque fois qu'on se voyait, histoire de remuer un peu nos heureux souvenirs de jeunesse, mon amie est partie dernièrement, partie trop tôt, je ne l'oublirais jamais.  Elle s'appelait Eliane.

 

     J'ai eu besoin d'écrire quelque chose, comme pour ne pas oublier

recueil de souvenirs

        Eliane 1965